Comité de groupe Socpresse

Dossier

Information

Cet article a été écrit par René Fagnoni, le 3 novembre 2004, archivé en catégorie Ifra Expo.

Ifra 2004 : Essoufflement général

Exit Leipzig 2003, retour aux sources, ou plutôt aux célèbres canaux d’Amsterdam. L’édition 2004 du salon IFRA, après quelques détours par Lyon et Barcelone, se tenait cette année à nouveau dans la « Venise du Nord ».

visu_b_gf-2

Disons d’entrée que 2004 aura été une année riche en salons plus ou moins concurrents (NEXPO, PublishAsia et surtout la Drupa), et que la conséquence est immédiate : 250 exposants cette année contre 280 en 2003 ; 62 nouveaux exposants à Leipzig contre 44 seulement à Amsterdam.

Deux absents de taille : Afga et Man Roland.

Nous n’avons pas encore les chiffres de fréquentation, mais les allées du salon, le jour d’ouverture, étaient clairsemées…

Force est de constater un essoufflement général dans les « innovations » proposées par les fournisseurs. L’habillage marketing tient lieu d’avancée technologique. Il est vrai que les produits actuels sont loin d’être utilisés à 100 % de leur potentiel. Les fabricants le savent et n’hésitent d’ailleurs pas à avouer qu’ils préfèrent concentrer leurs efforts sur les gains de parts de marché plutôt qu’investir dans la recherche de produits réellement nouveaux.

De leur côté, les éditeurs, malgré le discours officiel, semblent toujours aussi peu disposés à mettre en place une stratégie réfléchie et pérenne pour enrayer la désaffection persistante des lecteurs de quotidiens. La recherche effrénée de réduction des coûts a souvent comme corollaire une dégradation du produit (mises en page et publicités modulaires standardisées, regroupement des éditions, bouclages de plus en plus tôt…), ce qui n’est évidemment pas très efficace pour attirer de nouveaux lecteurs ou fidéliser les anciens.

Laisser un commentaire